Histoire

Le CKN a débuté en 1992, à Paris, en France, sous l'initiative de M. Im Saroeun, ancien enseignant formateur, qui a occupé différents postes au sein de l'éducation au Cambodge (Recteur d'Université, Directeur de l'éducation...)  et celui de Maître de Conférence à l'ISIM Université de Montpellier II en France.

En rassemblant des membres éminents de la diaspora cambodgienne, le but était de développer un centre de formation, au Cambodge. L'idée partait d'un principe simple, développer une organisation. L'impact fut d'abord à échelle humaine, en mettant en place une aide financière et éducative pour le centre. Ce transfert de technologie a été initié afin de créer une dynamique utile pour la jeunesse défavorisée des campgnes cambodgiennes.

Initialement, les partenaires étaient des organisations à but non lucratif créées par des membres actifs de la diaspora Cambodgienne :

  •     Cefodia/CKN (Châtillon, France)

  •     AAFK (Paris, France)

  •     FPCA (Villejuif, France)

  •     STADHA (Champs sur Marne, France)

Mise en place d'un bureau à Montpellier / France.
Création de plusieurs échanges avec des élèves de Phnom Penh entre 1996 et 1998 : acceuillir des étudiants pour deux semestres de stages, et les accompagner au travers du programme de formation, au sein du réseau de volontaires dévoués entre Paris et Montpellier.

En 1998, trois stagiaires, en revenant à Phnom Penh, ont décidé d'organiser leur atelier de maintenance en fournissant en parallèle une formation technique TV/Video dans la capitale. Muon Phat, Keo Dara and Chheang Sar, sont devenus indépendants financièrement, grâce à leur entreprise fructueuse, et aux cours dispensés. Ce fut le début des réussites du CKN, puisque nous avions la chance d'observer de jeunes entrepreneurs prendre leur envol, grâce à leur persévérance, leur motivation, et un peu d'aide.

2003 : Le centre grandit, ainsi que les objectifs. Extansion de l'infrastructure et lancement en 2004 d'un nouveau programme de formation à un diplome technique en 2 ans, sur l'électricité, l'automatique, et la maintenance électronique. Création de partenariats avec des groupes indutriels influants (EDF, Schneider Electronic, Total, ...) et des organisations internationales (UNESCO, OIF, ONUDI, ...).

2007 : création du deuxième centre technique dans la province de Kandal, afin de stocker, utiliser et enseigner à l'aide de tous les nouveaux équipements remis dans le cadre des partenariats. Evolution des cours avec l'énergie solaire, l'informatique.